La Société linnéenne de Bordeaux fête son bicentenaire, petit retour historique

novembre/décembre 2018Par Bruno Cahuzac ; paru dans Le Mois Scientifique d’Aquitaine, novembre-décembre 2018, n° 393-394, p. 1-5. La Société Linnéenne de Bordeaux a une longue histoire, et célèbre son bicentenaire en 2018. Elle a été dénommée en l’honneur du « grand » Linné, inventeur dans les années 1750 de la nomenclature binominale (latine et universelle) des êtres vivants, et descripteur remarquable de la Nature. Cette Société a été fondée en juin 1818 à Arlac (Mérignac) par Jean-François Laterrade lors d’une Fête botanique avec herborisations, au cours de laquelle un vibrant hommage était rendu à Linné. Lors de l’émergence des Sociétés Linnéennes à l’aube du XIXe siècle, un culte était rendu au savant suédois, et des poèmes lus à sa gloire et à celle de divers naturalistes célèbres. Cet article évoque le contexte culturel de l’époque et les grands traits de la « Linnéenne » de Bordeaux. Celle-ci a toujours œuvré dans le domaine naturaliste, et ... Lire plus

Des herbiers historiques

septembre/octobre 2017Par Christophe Monferrand ; paru dans Le Mois Scientifique d’Aquitaine, septembre-octobre 2017, n° 381-382, p. 1-2. Les herbiers historiques constituent une mine d’informations incomparable sur les plantes et leur environnement… Ces collections de végétaux, bien renseignées, ont un intérêt multiple. Conservant la trace de l'œuvre des botanistes, de leurs voyages, des concepts sous-tendant leurs travaux, les herbiers ont évidemment un intérêt historique. Mais sur le plan scientifique, les herbiers jouent un rôle fondamental en systématique. Ils renferment notamment les spécimens « types », échantillons ayant servi aux botanistes à décrire et à donner un nom aux espèces. Une autre fonction traditionnelle des herbiers est d’éclairer la biogéographie et l’écologie des plantes, permettant des comparaisons dans le temps sur l’évolution des associations végétales et la répartition des espèces rares. Ils servent de support essentiel pour le suivi d’épidémies (mildiou de la pomme de terre, mineuse du marronnier…). Un bref panorama de la littérature ... Lire plus

Les tiques : des petits parasites…

janvier/février 2015Par Bruno CAHUZAC & Patrick DAUPHIN ; paru dans Le Mois Scientifique d’Aquitaine, janvier-février 2015, n° 355-356, p. 1-2. Les tiques sont des Acariens de taille millimétrique, parfois fréquents en Aquitaine dans les sous-bois, prairies, fougeraies… Ils sont parasites et vecteurs de parasites, et peuvent inoculer de dangereux agents pathogènes, responsables de plus d’une vingtaine de maladies. C’est la « maladie de Lyme » qui est surtout connue pour contaminer l’Homme, causant des problèmes articulaires, cardiaques et neurologiques souvent graves. Une présentation de ces petits animaux est faite dans l’article ci-joint, avec rappel de leur cycle de vie et de leurs caractères biologiques. Télécharger et/ou imprimer le document